Les réserves marines positives pour les requins

requin Nausicaa aquarium Boulogne sur Mer

© Brand X Pictures

La création de réserves marines qui interdit la pêche est bénéfique à certains requins. En effet, des scientifiques américains et béliziens se sont intéressés à la réserve marine de Glover’s reef située dans la mer des Caraïbes créée en 1997 et à la réserve de Caye Caulker, au nord-ouest de la première créée en 1998.

Les scientifiques ont voulu vérifier l’impact de la réserve marine sur la conservation du Carcharhinus perezii, requin de récif de l’Atlantique ouest dont le cycle de vie se déroule au sein de ces écosystèmes. L’étude publiée dans Plos One a montré que les requins étaient plus nombreux dans ces zones protégées que dans celles où la pêche des requins et de leurs proies était possible comme dans l’atoll Turneffe et Southwater Waye. Les scientifiques ont filmé les récifs des réserves et les zones non protégées pour arriver à cette conclusion.

L’identification sonore de certains individus a aussi montré l’attachement des requins à la réserve de Glover’s reef qu’ils fréquentent très régulièrement.

L’étude montre donc l’impact positif des réserves marines tout en soulignant la rareté des requins dans les zones non protégées qui peut conduire à un déséquilibre dans l’écosystème qui souffre de l’absence d’un superprédateur.

Source : Futura Sciences, Plos One

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s